— be.nomads.be

Saint Georges – Martins Bay

20131124-063643.jpg

Capitale de l’état indépendant de Grenade, Sait Georges est jolie et agréable. La petite ville s’organise autour de deux bassins, “Carénage” le plus vieux accueille aujourd’hui les bateaux de pêche, le “lagon” est devenu une marina un peu chicos. On s’installe pour notre part au mouillage entre la ville et la plage de Grand Anse.

20131124-063151.jpg

Les formalités sont vite réglées ici, un petit cabanon de la taille de deux petit bureaux est occupé par les fonctionnaires de l’immigration et de la douane, avenant et souriant. Depuis le “Carenage” ou nous pouvons abandonner sans crainte notre véhicule (annexe), la ville se découvre en traversant un tunnel sous l’ancienne forteresse construite par les français. A la sortie du tunnel, l’activité est plus intense, il faut dire que le quartier est occupé par les marchés (légumes et poissons), l’abattoir (pour les plus téméraires) et la gare des bus (camionettes) qui sillonnent l’île. Un long quai en béton s’élance vers la mer, il déverse régulièrement les milliers de passagers des paquebots. Le temps d’une journée, la ville se transforme alors en Disneyland, des boutiques éclosent de partout pour vendre au portefeuille en cuir blanc diverses épices, T-Shirt souvenir et autres objets de pacotille.

20131124-065455.jpg

La fin de journée illumine le vieux port d’une belle lumière. Les couleurs se révèlent, les écoliers envahissent les rues dans leurs uniformes, les pécheurs le long du quai échangent autour de quelques bières arrosée de musique… Bob est encore bien vivant! Héritage de la vieille Angleterre, quelques beaux bâtiments de briques plates, de belles ferronneries et des policiers en uniforme style “bobbies”, le couvre chef en moins.

20131124-065719.jpg

L’escale est propice à une petite escapade. Une route traverse l’île en son centre, là ou la “montagne” a repris ses droits. On s’y rend en bus, conduit par un dingue (qui doit certainement avoir des origines brésiliennes), jusqu’au pied d’un sentier qui doit nous mener aux “7 Sisters Falls”. Douche froide! Un abruti nous aboie dessus en nous réclamant des sommes hallucinantes pour accéder à la randonnée avant de se rétracter quelques minutes plus tard, avec aplomb, déclarant que le chemin n’est soudainement plus praticable en raison de la pluie… On hésite, on rebrousse chemin et quand il quitte son “mirador” pour achever sa journée, on s’élance dans cette belle randonnée a travers les arbres à Muscade et autres fruitiers. Maxime, comme à son habitude, ramasse un bâton et marche d’un pas sûr. Zoé, belle surprise, lui emboite le pas! Nos deux petits randonneurs effectueront sur leurs jolies jambes les 2 heures de marches, la descente sur les pierres glissantes puis sur le chemin boueux et finalement la remontée expresse pour échapper aux moustiques! On rentre sale et ravis. Un chauffeur de bus, vachement plus posé que le premier, ayant fini sa journée rentre vers Saint Georges dans sa voiture et propose de nous déposer. Belle journée!

20131124-065943.jpg