— be.nomads.be

Archive
July, 2012 Monthly archive


13°34.75’S 48°05.10’E
Les boutres et les pirogues sortent au rythme de la brise thermique qui anime le plan d’eau. Une fois le vent établi, toutes s’élancent tantôt vers la grande terre, tantôt vers Nosy Be. En fin d’après-midi, c’est un vrai ballet. Le gréement des boutres leur offre sur l’eau de belles performances et est un vrai régal pour les yeux.

Lire...


13°26.30’S 48°22.00’E
Une île, un cimetière, un caillou, une plage… C’est tout, mais suffisant. L’eau est parfaite pour la baignade, attention toutefois aux oursins. Une pause bien agréable en attendant le vent.

Lire...

13°15.90’S 48°19.00’E
Nosy Tendraka est une île reliée à Nosy Be par un banc de sable découvrant à marée basse. Elle semble comme posée dans une importante baie, la divisant en deux parties inégales. Nous choisirons la plus petite d’entre elles, dans son Sud Ouest.
Ici, il n’y a que calme et Mangrove. Le silence de la nuit sur une eau aussi plate qu’un lac, on est seul au monde… jusqu’au petit matin, car comme souvent à Madagascar, on s’étonne au réveil d’être soudainement entouré de pirogues sorties de nulle part pour pêcher.

Lire...


13°18.05’S 48°10.65’E
Nous entamons notre tour de Nosy Be (Pour ceux qui ne suivent pas, Nosy Be est une île située sur la côte Nord Ouest de la grande île de Madagascar).

Lire...

13°23.90’S 48°12.93’E (Point eau)
Qu’est-ce qu’une “marina”? Je tenterais bien la définition suivante : espace sur l’eau aménagé pour accueillir les bateaux de plaisance et les plaisanciers. La marina du cratère est donc une parfaite Marina. Habitués de Nieuport ou de La Rochelle, vous allez être déçus. Mais à bien y regarder, tout y est : une trentaine de corps-morts (bouées fixées à un lest permettant l’amarrage des bateaux – rien de macabre) accueillent les navires de passage, un slip permet de caréner (encore de la terminologie de voileux!), l’eau est disponible via un ingénieux robinet placé sur une bouée,… Et surtout, la marina est équipée d’un bar/restaurant où le marin viendra s’échouer le temps d’une bière. Au jusant, l’alcool aidant, le marin viendra à vous conter ses histoires de pirates, de tempêtes et de vagues scélérates. Il paraît même, c’est ce qu’il se dit, que le marin a rencontré celui qui a parlé avec celui qui a vu celui qui croisé des vagues énormes avant d’être libéré par les pirates qui ont vu Thalassa sur les Seychelles… Whaouw, merci les gars, je vais finalement rentrer en avion!
Bref, tous les clubs se ressemblent, ici les mecs ont quelques milles de plus que ceux que l’on peut croiser au KYCN, mais à bien y regarder, l’alcool a sur eux le même effet délirant.
Dans un tout autre registre, on y a fait une belle rencontre en croisant Christine et Patrick qui naviguent depuis presque 15 ans sur Ma’Ohi, un magnifique plan Harlé. Ils sont arrivés en même temps que nous a Madagascar mais eux viennent en direct de Malaisie… rien que ça! Juste 5 bonnes semaines de mer, en toute modestie. Nos routes se sépareront très vite, mais nous convenons d’un rendez-vous VHF (radio du bord) tous les jours à 12h… dans l’espoir de partager un mouillage dans quelques jours, Inch’Allah.

Lire...


13°24.45’S 48°17.05’E
Hell* Ville, tout un programme! Son nom n’a pourtant rien d’un anglicisme douteux, l’enfer est bien étranger à cette petite ville bien sympathique. Malgré cela elle traîne la réputation d’être peu avenante. Il n’en est rien.

Lire...


13°24.75’S 48°21.45’E
Après une nuit agitée au mouillage d’en face (Nosy Komba), on pose notre ancre face à cette langue de sable qui prolonge la pointe Tafondro. Un hôtel pas trop moche occupe la pointe et jouxte un village sympathique.

Lire...


12°54.45’S 48°34.75’E
Les Mitsio sont vantées dans les guides comme une image africaine de la Polynésie… euh?!?

Lire...

12°27.57’S 48°45.82’E
Au hasard d’une baie.
Bien évidemment, à force de flâner le long de la côte, à la voile et s’extasiant de chaque nouvelle facette de ce paysage étonnant, prendre un peu de retard sur le programme devenait inéluctable.

Lire...

12°15.75’S 48°57.85’E
Fraîchement arrivés de Coetivy, on se pose le temps d’un nuit au nord ouest de Nosy Hara. Pas le meilleur endroit du monde pour un mouillage, trop exposé, trop profond… mais la nuit nous “surprend” et l’absence de détails sur les lieux nous pousse à choisir ce mouillage.
Les premières images de Madagascar nous laissent un goût de trop peu, mais ivres de sommeil, nous plongeons avec délice dans les bras de Morphée.
Au réveil, le départ s’impose, poussé par une furieuse envie de découvertes tout autant que de quitter ce mouillage infernal. Cette île est hallucinante, elle forme avec Nosy Lakandava, Nosy Anjombalova et quelques autres belles roches un ensemble brut que la mer a lentement marqué de son empreinte. Rares sont les lieux où la beauté s’exprime aussi sauvagement.

Lire...